HISTOIRE GEOLOGIQUE DU MORVAN

SUCCESSION DES EVENEMENTS GEOLOGIQUES DANS

LES VOSGES DU SUD

Structuralement les Vosges se divisent en Vosges du Nord dont les terrains appartiennent à la zone saxo-thuringienne (interne) et les Vosges du Sud où la succession des terrains est caractéristique de la zone moldanubienne, zone interne de l'orogène varisque. La limite entre ces deux zones est marquée par la dislocation de Lalaye-Lubine (La, Lu) et son expression post-hercynienne par la faille de Vittel.

La disposition des diverses unités structurales des Vosges méridionales offre des analogies avec celle du Nord du Morvan (cf. figure ci-contre [REF]); mais contrairement au Morvan, la plupart des séries vosgiennes apparaissent comme des unités tectoniques séparées par les chevauchements formés lors de la phase orogénique majeure : la phase sudète II active durant la période namurienne (~325Ma) [REF], [REF], [REF], [REF].

PERIODE EOVARISQUE de 540 Ma à 385 Ma.

Domaine de gneiss: série de Sainte Marie aux Mines (Ste M.M.) et granites d'anatexie [REF]. Comme dans le NE du Massif central ce socle a subi un métamorphisme catazonal (haute pression-haute température) suivi d'un métamorphisme rétrograde (moyenne pression-moyenne température) qui a transformé les roches volcaniques et sédimentaires du Cambro-ordovicien lors de leur enfouissement puis exondation au Silurien-Dévonien inférieur : reliques d'éclogites et de serpentines à grenat dans des gneiss à grenat et sillimanite, amphibolites, leptynites et gneiss à biotite et sillimanite.

PERIODE MEDIOVARISQUE de 385 Ma à 315 Ma.

Dévono-dinantien : les relations stratigraphiques entre celui-ci et le socle cristallophyllien ne sont pas connues. Quelques données géochronologiques obtenues sur les diverses séries volcano-sédimentaires [REF] ont permis d'en définir l'ordre stratigraphique :

Le principal épisode magmatique se manifeste peu avant ou accompagne la phase orogénique Sudète I (ou vosgienne = intraviséenne du Morvan) vers 342-340 Ma et se traduit par :

Le Viséen supérieur occupe le domaine axial du Dévono-dinantien, repose en discordance (phase sudète I, vers 340 Ma) sur les séries du Viséen inférieur et comprend [REF] :

Des leucogranites se mettent en place en corps allongés, postérieurement au volcanisme de fusion crustal du Viséen supérieur et lors de la phase orogénique majeure Sudète II (vers 325 Ma).

PERIODE NEOVARISQUE de 315 Ma à 258 Ma. 

Le Permo-Houiller se répartit en bassins transgressifs sur les formations antérieures.


CorrélationCorrélation

ACCUEILACCUEIL/HOMEHOME